Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FAIRE un DON

Présentation de l'AaaC

BLOG :  Association d'Assistance aux Animaux du Caillou (AaaC)

Association Néo-Calédonienne, nous oeuvrons pour: Améliorer les conditions de vie des animaux; Les maintenir dans l'habitat d’origine;Assister tout animal (selon nos m oyens); Contrôler la population animale; Placer-suivre les animaux pris en charge

Notre Page Facebook

L'AaaC est aussi très active à Nouméa, en particulier dans les squats.

En savoir plus ? visitez notre page FaceBook ici

15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 00:55

..........  et surtout, ne ratez pas Pic Nic ci-dessous, un chien heureux après la tempête  .........

Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !

Préparatifs

Lundi 10 avril 2017, les premiers coups de vent se font sentir dès 10 heures du matin ; l’alerte météo France prévoit le cyclone Cook beaucoup plus tard. La trajectoire actualisée le dimanche 9 avril, nous place en plein sur sa trajectoire…

Les derniers préparatifs de sécurisation sont en cours, et nous les faisons aussi vite que possible : oblitération de la grande grille du garage à l’aide de tôles fixées solidement, toits des niches et des abris lestés, le toit du grand abri des animaux est sécurisé à l’aide d’un câble et d’une chaine. Notre stock de tôles est déposé à même le sol et lourdement lesté pour prévenir toute prise au vent.

Les véhicules sont déplacés en un endroit moins risqué. Puis c’est au tour de la maison : fermeture des fenêtres et des volets, porte-fenêtre du séjour doublement sécurisée par ses volets et un grand plateau de planches, etc.

Nous finissons enfin nos travaux, il est déjà midi trente. Le vent a forci constamment ; les rafales avoisinent maintenant le cent kilomètre-heure. Sous la pluie depuis deux heures, c’est le moment d’une douche chaude et du remplacement de vêtements détrempés.

Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !

Cook arrive !

Dès 10 heures 40, nous n’avons déjà plus d’électricité ni de réseau téléphonique, tant mobile que fixe.

Maintenant, il nous reste à patienter, à l’écoute des coups de vent et des bourrasques de pluie de plus en plus forts, et à filmer par intermittence l’agitation brownienne du monde extérieur, les grandes herbes couchées à l’horizontal, les troncs d’arbres et leurs branches s’agitant sous les rafales.

Le vent, la pluie montent crescendo ; dès quatorze heures, le vent souffle à plus de cent cinquante kilomètres heures et forcit encore !!

Vers quinze heures, pluie et vent sont si intenses contre la baie vitrée doublement protégée, nous avons l’impression d’une armée de karchers en pleine attaque. L’une des fenêtres au volet à moitié ouvert nous révèle à travers un épais ruissellement d’eau, un extérieur d’ombres torturées dans tous les sens par la tempête.

Puis en très peu de temps, vers quinze heures trente, après cinq heures de mauvais temps continuel, un silence tranquille règne : plus de pluie, plus une once de vent… le grand calme ! Nous percevons en bruit de fond, le grondement sourd de la Houaïlou au fond de la vallée, gorgée des pluies diluviennes qui ont recouvert les massifs alentour.

Le premier bilan

C’est l’heure du premier bilan et de quelques photos. Plusieurs niches ont perdu leur toit, arraché et projeté à terre. Un arbre proche du grand abri des animaux a perdu sa branche maîtresse, qui est tombée sur le toit de l’abri, renforçant ainsi l’action des câbles… la toiture est restée en place !!

Les niches décapitées sont couvertes à nouveau avec un lest encore plus lourd. Au moins cinq arbres sont tombés ; l’un d’eux encore sur pied plagie la Tour de Pise.

Dix-sept heures trente, le vent se lève à nouveau mais en sens opposé, l’œil de Cook vient de s’éloigner de notre refuge, son diamètre fait au moins quarante kilomètres.

La traine de Cook se montre beaucoup plus clémente, coups de vent ne dépassant pas les quatre-vingt-dix kilomètre-heure, une pluie intermittente de jour maussade. Elle s’éloigne de nous, cinq heures plus tard à plus de vingt-deux heures, au cours d’une soirée lampes à pétrole, le groupe électrogène ayant refusé sa collaboration pour notre confort.

Pendant son passage, nous avons pris soin de nos pensionnaires, tâches faites au quotidien, qu’il pleuve ou qu’il vente.

Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
Le Cyclone Cook s’invite au refuge de l’AaaC !
des animaux mouillés mais en pleine forme, une fois le stress parti avec Cook.
des animaux mouillés mais en pleine forme, une fois le stress parti avec Cook.
des animaux mouillés mais en pleine forme, une fois le stress parti avec Cook.
des animaux mouillés mais en pleine forme, une fois le stress parti avec Cook.
des animaux mouillés mais en pleine forme, une fois le stress parti avec Cook.

des animaux mouillés mais en pleine forme, une fois le stress parti avec Cook.

PICNIC AUX ANGES DANS SA TANIERE VEGETALE !

 

PicNic, sieste broussarde

PicNic a l'air tellement heureux dans son lit de feuillage fraichement tombé, sous le couvert des branches... Nous avons eu mal au coeur pour lui, lorsque tout a été nettoyé.

Tranche de vie broussarde

Nous sommes restés sans électricité du lundi matin jusqu’au mercredi après-midi. Pour le téléphone fixe et mobile, le réseau ne fut de retour que le jeudi vers 16h, nous raccordant de nouveau à la planète (Ha, internet !!).

La distribution collective d’eau s’interrompit le jeudi en fin de matinée.

Cook fut un cyclone rapide, de gros coups de vent et beaucoup de dégâts aux réseaux aériens comme le montrent quelques photos que nous avons prises dans les environs de Houaïlou.

Ce sera cependant plusieurs journées de travail pour remettre en état, dégager les arbres tombés et sécuriser les autres.

dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook
dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook

dans Houailou - 11 avril 2017 - après Cook

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaC (Nouvelle Calédonie)
commenter cet article

commentaires

carre 19/04/2017 05:17

Merci d'avoir apporté des nouvelles suite au cyclone. Qu'en est-il pour le reste? Bon courage

carre 19/04/2017 05:16

Merci d'avoir apporté des nouvelles suite à ce cyclone. Qu'en est-il pour le reste? Bon courage.

Larry 15/04/2017 11:47

Bonsoir, merci de donner des nouvelles de votre refuge. Bon courage et bonne continuation dans vos actions. Bisous à tous vos pensionnaires. Cordialement