Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

FAIRE un DON

Présentation de l'AaaC

BLOG :  Association d'Assistance aux Animaux du Caillou (AaaC)

Association Néo-Calédonienne, nous oeuvrons pour: Améliorer les conditions de vie des animaux; Les maintenir dans l'habitat d’origine;Assister tout animal (selon nos m oyens); Contrôler la population animale; Placer-suivre les animaux pris en charge

Notre Page Facebook

L'AaaC est aussi très active à Nouméa, en particulier dans les squats.

En savoir plus ? visitez notre page FaceBook ici

/ / /

l’AaaC, Association d’assistance aux animaux du Caillou (Nouvelle Calédonie), a initialisé le 30 mai 2011, une campagne de stérilisations de chiennes et chattes, lançant un appel au public.


Pourquoi une telle campagne ?


L’ampleur réelle des populations canines et félines est aujourd’hui totalement inconnue tant de la part des pouvoirs publics locaux (gouvernement, services vétérinaires centraux) que des professionnels. Malgré nos interrogations et les nombreuses personnes contactées, nous n’avons pu que constater l’absence totale d’estimation ou d’analyse de ces espèces domestiques. L’ISEE (institut de statistiques calédonien) ne sait fournir aucune information sur le sujet.


La Nouvelle Calédonie, ce serait environ 2 chiens par habitants actuellement. Je ne vous cache pas que de tels chiffres sont purement spéculatifs mais ils permettent d’appréhender globalement la situation. Il y a 250.000 personnes habitant ici ; cela veut dire environ 500.000 chiens et chiennes.

Une chienne est capable d’avoir une portée dès sa première année d’existence, puis sa physiologie induira deux périodes de chaleur par an. En supposant une population canine composée à moitié de femelles (c’est faux, les femelles sont plus nombreuses en fait) et des portées de 8 à 10 chiots, cela veut dire que tous les 6 mois, il pourrait naître de 2 millions à 2.5 millions de chiots (10 chiots x 250.000 chiennes).

 

Vous trouvez les chiffres délirants ? Alors supposons qu’il y ait 10 fois moins de chiens (cela devient une réelle sous-estimation, il y a beaucoup plus de 1 chien pour 5 habitants, constat de terrain), cela implique la naissance potentielle de 200.000 à 250.000 chiots en l’espace de 6 mois !

 

Savez-vous encore qu’un seul couple de chiens ayant de bonnes conditions de vie, est susceptible d’engendrer directement ou par descendance, une population de plus de 20.000 chiens et chiennes, en l’espace de 5 années ?


La situation réelle de la population canine calédonienne ne reflète pas une telle ampleur, nous sommes bien d’accord sur ce point. Vous êtes-vous demandé pourquoi un tel constat ? La raison en est à la fois simple et terrible : les conditions de vie épouvantables de ces animaux en sont l’explication.


La situation matérielle des chiots et chatons en Brousse est abominable. La chienne est déjà très fréquemment sous-alimentée et elle doit de plus nourrir 8 à 10 chiots. Il arrive très souvent que la mère ne soit plus en mesure d’allaiter ses petits avant qu’ils ne soient sevrés ; ils deviennent alors eux-mêmes affamés. Les chiots survivants en fin de sevrage, doivent alors faire face au fait que très peu de propriétaires nourrissent leurs animaux régulièrement. Un grand nombre va alors mourir de malnutrition et ne pouvoir se défendre contre les parasites (vers, tiques, gales, …) ou contre les maladies (parvovirose, etc.).

50% des chiots meurent entre 0 et 1 mois et 30% dans les deux ou trois premiers mois de leur vie, dans des souffrances que nous vous laissons imaginer, si vous connaissez les symptômes d’une parvovirose, ou d’une attaque massive d’ascaris ou de tiques.


La seule réponse est bien entendu la stérilisation, dans le respect des animaux, afin de prévenir les portées à répétition de ces chiennes, et chattes, laissées dans une grande indifférence.


Coûts et volonté


Nous avons constaté des facturations de stérilisation d’une chienne allant de 18.000 frs à 35.000 frs (tarification grand public ; soit 150 à 290 euros). Un tel coût relève pour la plupart des personnes, d’une opération de « luxe » qu’elles ne pourront pas financer. Une structure comme l’AaaB est donc tout à fait nécessaire et nos actions relèvent de l’utilité publique.


Nous avons besoin de votre soutien tout d’abord financier pour continuer et développer notre campagne de stérilisation, nous vous demandons encore un soutien social  pour qu’une réelle prise de conscience et volonté collective prennent corps.

Partager cette page

Repost 0
Publication :