Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

FAIRE un DON

Présentation de l'AaaC

BLOG :  Association d'Assistance aux Animaux du Caillou (AaaC)

Association Néo-Calédonienne, nous oeuvrons pour: Améliorer les conditions de vie des animaux; Les maintenir dans l'habitat d’origine;Assister tout animal (selon nos m oyens); Contrôler la population animale; Placer-suivre les animaux pris en charge

Notre Page Facebook

L'AaaC est aussi très active à Nouméa, en particulier dans les squats.

En savoir plus ? visitez notre page FaceBook ici

1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 14:06

Vous souhaitez adhérer à l'association : remplir le formulaire ci-dessus et nous le faire parvenir

  • soit lors d'une de nos collectes
  • soit par mail (aaac.caledo@gmail.com)
  • soit par courrier postal (Association AaaC - BP188 - Nédivin - 98816 HOUAILOU - Nouvelle Calédonie)

Le formulaire peut aussi être utilisé pour faire un don, sans adhésion.

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaC (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 15:25

Il y a tout juste deux jours, le site internet ActuAnimaux démarrait une nouvelle opération de parrainage avec l'AaaB pour soutenir nos actions. Ce parrainage concerne la petite chienne Betty.

AA betty-copie-1

 

Vous voulez nous aider ? Alors suivez le lien ci-dessous :

 

http://actuanimaux.com/cause/betty/

 

Nous vous rappelons le principe d'ActuAnimaux: vous allez sur la fiche de l'animal que vous voulez aider et vous pouvez alors cliquer jusqu'à 5 fois par jour (gratuitement); vous pouvez aussi envoyer des SMS pour accélerer la collecte de fonds.

 

Vous souhaitez faire un don ? cela peut se faire via ActuAnimaux qui reverse une très large part ou bien directement à l'association AaaB.

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaB (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 14:42

Bonjour à tous,

 

Opération "Nourrir des animaux" sur  www.actuanimaux.com : notre association participe !  Aidez nous à gagner ! Nous avons bien sur, de grandes difficultés à boucler notre budget tous les mois, faire partie des gagnants est pour nous vraiment nécessaire !

 

Cette opération dure du 26 novembre au 31 décembre, en gagnant nous pourrions recevoir jusqu'à 500 euros pour nourrir nos protégés.

 

Comment faire pour nous faire gagner

 

Rendez-vous sur Facebook : CLIQUEZ LA !!! puis cliquez sur ‘’afficher les nn commentaires précédents’’, pour remonter jusqu’au tout début de la liste : l’AaaB est la première de la liste.Vous devez être connecté à Facebook pour le faire.

 

Vous voyez apparaitre le nom de l’AaaB, vous devez cliquer sur "J'aime".

Vous ne pourrez le faire qu’une fois, alors faites passer l’info autour de vous pour que de nombreuses personnes nous soutiennent au moins cette fois ci, sans aucun engagement particulier, ni financier.

 

Si besoin, devenez fan d’Actuanimaux (à faire une seule fois), puis cliquez à nouveau sur ce lien : CLIQUEZ LA !!!

 

 

 

Comment aider ActuAnimaux à obtenir les financements de l’opération

 

Pour aider Actuanimaux à obtenir les financements de cette opération, vous devez aller sur le site d’Actuanimaux et cliquez sur une ou des fiches prévues pour l’opération. Vous pouvez cliquer jusqu’à 5 fois par jour sur chaque fiche.

 

Fiche pour les chiens : cliquez ici pour les chiens !

Fiche pour les chats : Cliquez ici pour les chats !

 

 

Autres infos sur l’opération….

www.actuanimaux.com met en place une opération solidaire dans tous les sens du terme engageant la solidarité entre les internautes et les associations mais aussi entre les associations elles mêmes... de sorte qu'une mobilisation d'envergure permette au plus grand nombre d'associations d'être aidées. En effet, dès que la somme de 500 euros est réunie pour une association, c'est la deuxième association ayant le plus de J'aime qui remportera les 500 € suivants et ainsi de suite...

 

Alors Rendez-vous sur le site participatif et solidaire d'ActuAnimaux mais aussi sur facebook !

 

Merci à tous !

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaB (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 00:44

Le reportage est aussi visible via internet (attention, vous devez avoir une connexion ADSL avec un débit important, sinon c'est très long à voir); il est à cette adresse là !!

 

 

C'était le 23 novembre 2011 ............

 

image_TV.jpg

Dans quelques jours, un an d'existence, une croissance d'activité considérable pendant toute cette année mais qui reste tellement en dessous des besoins de terrain. Il y a tant à faire sur le Caillou pour combattre la misère animale !

 

Dans quelques jours, notre petite association, d'une trentaine de membres, habitant tout autant en Brousse que dans le Grand Nouméa, deviendra très largement connue, au delà des frontières de ce Territoire. L'AaaB c'est une équipe très motivée, en actions quotidiennes sur le terrain; un fort engagement dans une juste cause !

 

Dans quelques jours donc, l'émission télévisée 30 millions d'amis publiera un reportage sur l'AaaB, tourné ici, en Brousse sur la côte Est !

Ce sera diffusé en Métropole le dimanche 27 novembre 2011 (de 12h50 à 13h15 heure métro soit 22h50 à 23h15 heure locale). Cette émission sera aussi diffusée en Nouvelle Calédonie, le 28 novembre (potentiellement de 12h50 à 13h15 heure locale, à confirmer - pas de grille des programmes sur internet ?).

 

Dans quelques jours alors, un aboutissement pour l'AaaB ?? Non, ce sera la concrétisation de la valeur de ses actions mais surtout le point de départ pour la pérennisation de l'association, sa reconnaissance sociale et nous l'espérons toutes et tous, une bien meilleure écoute quand nous retournerons parler d'aides et de mécénat.

 

Surtout, ne ratez pas la diffusion ou bien branchez votre magnétoscope !

 

A très bientôt sur France 3 !!

 

Et surtout, au delà du reportage, pensez que vous pouvez nous aider, que nous avons besoin de votre aide !

Vous trouverez sur notre blog toutes les informations, y compris nos coordonnées bancaires.

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaB (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 20:40

--------------------- 29 septembre 2011


Notre campagne de stérilisation... Où en sommes-nous ?

 

Nous arrivons et dépassons actuellement 70 stérilisations depuis le début de l'année (chiennes et chattes), pilotées, gérées, supportées par l'AaaB.

Nous avons presque doublé notre rythme du premier semestre, avec une moyenne actuelle d'environ 2 stérilisations par semaine. Nous tenons nos engagements !

 

C'est un effort constant de l'association, malgré la faiblesse du support obtenu en réponse à nos appels, mais nous continuerons. C'est en effet la seule voie à suivre, qui soit respectueuse des êtres.

 

Nous nous étions fait l'écho d'un article sur les chiens errants de l'ile de la Réunion (voir par ici !). Personne ici ne souhaiterait voir une situation similaire sur le Caillou, c'est cependant le chemin pris depuis des années, par défaut, par inaction.

 

Alors........ soutenez l'AaaB et sa campagne de stérilisation !

 

 

--------------------- (article publié une première fois, le 1er juillet 2011) -------------------------------------------------

 

l’AaaB, Association d’assistance aux animaux de Brousse Calédonienne, a initialisé le 30 mai 2011, une campagne de stérilisations de chiennes et chattes, lançant un appel au public.


Pourquoi une telle campagne ?


L’ampleur réelle des populations canines et félines est aujourd’hui totalement inconnue tant de la part des pouvoirs publics locaux (gouvernement, services vétérinaires centraux) que des professionnels. Malgré nos interrogations et les nombreuses personnes contactées, nous n’avons pu que constater l’absence totale d’estimation ou d’analyse de ces espèces domestiques. L’ISEE (institut de statistiques calédonien) ne sait fournir aucune information sur le sujet.


La Nouvelle Calédonie, ce serait environ 2 chiens par habitants actuellement. Je ne vous cache pas que de tels chiffres sont purement spéculatifs mais ils permettent d’appréhender globalement la situation. Il y a 250.000 personnes habitant ici ; cela veut dire environ 500.000 chiens et chiennes.

Une chienne est capable d’avoir une portée dès sa première année d’existence, puis sa physiologie induira deux périodes de chaleur par an. En supposant une population canine composée à moitié de femelles (c’est faux, les femelles sont plus nombreuses en fait) et des portées de 8 à 10 chiots, cela veut dire que tous les 6 mois, il pourrait naître de 2 millions à 2.5 millions de chiots (10 chiots x 250.000 chiennes).

 

Vous trouvez les chiffres délirants ? Alors supposons qu’il y ait 10 fois moins de chiens (cela devient une réelle sous-estimation, il y a beaucoup plus de 1 chien pour 5 habitants, constat de terrain), cela implique la naissance potentielle de 200.000 à 250.000 chiots en l’espace de 6 mois !

 

Savez-vous encore qu’un seul couple de chiens ayant de bonnes conditions de vie, est susceptible d’engendrer directement ou par descendance, une population de plus de 20.000 chiens et chiennes, en l’espace de 5 années ?


La situation réelle de la population canine calédonienne ne reflète pas une telle ampleur, nous sommes bien d’accord sur ce point. Vous êtes-vous demandé pourquoi un tel constat ? La raison en est à la fois simple et terrible : les conditions de vie épouvantables de ces animaux en sont l’explication.


La situation matérielle des chiots et chatons en Brousse est abominable. La chienne est déjà très fréquemment sous-alimentée et elle doit de plus nourrir 8 à 10 chiots. Il arrive très souvent que la mère ne soit plus en mesure d’allaiter ses petits avant qu’ils ne soient sevrés ; ils deviennent alors eux-mêmes affamés. Les chiots survivants en fin de sevrage, doivent alors faire face au fait que très peu de propriétaires nourrissent leurs animaux régulièrement. Un grand nombre va alors mourir de malnutrition et ne pouvoir se défendre contre les parasites (vers, tiques, gales, …) ou contre les maladies (parvovirose, etc.).

50% des chiots meurent entre 0 et 1 mois et 30% dans les deux ou trois premiers mois de leur vie, dans des souffrances que nous vous laissons imaginer, si vous connaissez les symptômes d’une parvovirose, ou d’une attaque massive d’ascaris ou de tiques.


La seule réponse est bien entendu la stérilisation, dans le respect des animaux, afin de prévenir les portées à répétition de ces chiennes, et chattes, laissées dans une grande indifférence.


Coûts et volonté


Nous avons constaté des facturations de stérilisation d’une chienne allant de 18.000 frs à 35.000 frs (tarification grand public ; soit 150 à 290 euros). Un tel coût relève pour la plupart des personnes, d’une opération de « luxe » qu’elles ne pourront pas financer. Une structure comme l’AaaB est donc tout à fait nécessaire et nos actions relèvent de l’utilité publique.


Nous avons besoin de votre soutien tout d’abord financier pour continuer et développer notre campagne de stérilisation, nous vous demandons encore un soutien social  pour qu’une réelle prise de conscience et volonté collective prennent corps.


Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaB (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 20:23

à méditer ......... Lettre d'un employé de fourrière.....

Je crois que notre société a besoin qu'on attire son attention là-dessus.

"En tant que responsable d'une fourrière, je vais partager quelque chose avec vous... un regard de l'intérieur, si vous me le permettez.

Tout d'abord, tous les vendeurs/éleveurs d'animaux devraient travailler au moins UN JOUR dans une fourrière. Peut-être qu'en voyant ces regards tristes, perdus... les yeux troublés, vous changeriez sur l'élevage et la vente à des personnes que vous ne connaissez même pas.
Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière quand il ne sera plus une jolie boule de poils. Alors, comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu'il y a 90% de chances que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s'il y arrive seulement ?

Qu'il soit de race ou non, 50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue, sont de race pure...

 

Les excuses les plus fréquentes que j’entends sont : 

 

"Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien".

- Vraiment ? Où déménagez-vous pour ne pas pouvoir prendre d'animal et pourquoi avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?

 

"Le chien est devenu plus grand qu'on pensait".

- Et quelle taille croyiez-vous qu'un Berger allemand avait ?

 

"Je n'ai pas de temps pour m'en occuper"

- C'est vrai ? Je travaille 10 ou 12 heures par jour et j'arrive quand même à trouver du temps pour mes 6 chiens.

 

"Il nous abîme toute la cour"

- Pourquoi ne le prenez vous pas à l'intérieur avec vous ?

 

On me dit toujours : 

"Pas la peine d'insister pour lui trouver un foyer, nous savons qu'il sera adopté, c'est un bon chien"  

Ce qui est triste c'est que votre animal ne sera PAS adopté..

 

Savez-vous combien une fourrière est stressante ? Laissez-moi vous raconter :
  L'animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où vous le laissez.
Parfois un peu plus si la fourrière n'est pas pleine et arrive à se débrouiller pour le garder en parfaite santé.
S'il prend froid, il meurt.
Il sera confiné dans une petite cage, entouré des aboiements et des pleurs de 25 autres.
Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir.
Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l'a abandonné.
S'il a de la chance, et si j'ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de temps en temps. Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d'eau.
Si le chien est grand, noir ou d'une race "bull" (pitbull, mastin…), vous l'avez conduit à la mort du moment qu'il a passé la porte. Ces chiens ne sont généralement pas adoptés.
  Peu importe qu'il soit "doux" ou "dressé"... Si le chien n'est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le refuge est plein, il sera sacrifié.
Si le refuge n'est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et d'une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée, mais pas pour longtemps.
La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés s'ils montrent la moindre agressivité. Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel environnement.
  Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (trachéobronchite infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié immédiatement, simplement parce que les fourrières n'ont pas les moyens de payer des traitements à 150 euros.


Et voici quelque chose sur l'euthanasie pour ceux qui n'ont jamais été témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :

En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse. Les chiens pensent toujours qu'ils vont se promener, ils sortent heureux, remuant la queue...

jusqu'à ce qu'ils arrivent à la "chambre", là ils freinent tous des 4 pattes. Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été laissées là. C'est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception. Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction de sa taille et de sa nervosité. Ensuite, un spécialiste de l'euthanasie ou un vétérinaire entamera le processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la dose de "substance rose".

Espérons que l'animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J'en ai vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds par les aboiements et les cris. Tous ne "dorment" pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes pendant un instant et se souillent. Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant qu'on vienne les chercher comme des déchets.

Qu'arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge ? Ils le transforment en nourriture pour animaux ?
Vous ne le saurez jamais et vous ne vous poserez probablement jamais la question.

Ce n'était qu'un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?

J espère que si vous avez lu jusqu'ici, vous avez eu les yeux troublés et que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail. Je déteste mon travail, je déteste qu'il existe et je déteste savoir qu'il existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la fourrière.

Entre 9 et 11 millions d'animaux meurent quotidiennement dans les fourrières et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela. Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges (fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d'animaux qui entrent que ceux qui sortent.

Je veux juste insister sur ce point :
NE FAITES PAS D'ÉLEVAGE OU N'ACHETEZ PAS D'ANIMAUX TANT QU'IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIÈRES.

Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu'elle est. J'espère juste qu'avec ce texte au moins une personne aura changé d'avis sur l'élevage et l'abandon de son animal dans une fourrière ou sur l'achat d'un chien. Espérons qu'un jour quelqu'un vienne à mon travail et me dise "j'ai lu cela et je veux adopter". Ça vaudrait la peine."

Si vous voulez que la situation change, renvoyez ce texte à tous vos contacts...

 

 

texte provenant de : http://www.facebook.com/groups/116609508419425/?id=171254859621556

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaB (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 22:05

Ci-dessous vous trouverez un article très récent en provenance du site du journal en ligne réunionais:

Témoignages

Cet article présente brièvement la situation catastrophique sur l'ile de la Réunion, de la population canine. Celle-ci est estimée entre 2.500.000 et 3.000.000 de chiens, pour une population humaine de 800.000 habitants. Des dizaines de milliers de chiens errants sont euthanasiés... Vous aurez plus de détails dans l'article.

 

Mais nous pouvons d'ores et déjà nous préoccuper de la situation en Nouvelle Calédonie et de l'absence de mesures sérieuses et efficaces pour gérer comme il se devrait ces populations animales. Ce n'est pas la mise en place d'une stratégie d'euthanasie, que d'aucuns diront de complaisance (car faite en réponse à une problèmatique de nuisance de voisinage) qui résoudra la question. Il n'y a à cela, qu'une seule solution (digne d'une nation civilisée); elle passe par le contrôle de ces populations animales.

 

Ce contrôle nécessite la mise en place de deux stratégies complémentaires:

1/ la stérilisation des femelles, aussi tôt que possible, et faite à un prix accessible à tous

2/ l'information, la sensibilisation et l'éducation des populations (humaines) pour la gestion de ces animaux.

 

Vous comprendrez, un peu plus encore, toute l'importance que nous attachons à notre campagne de stérilisation, demarrée au 1er janvier de cette année, qui progresse mais dont l'ampleur devrait être centuplée.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’article original : http://www.temoignages.re/des-dizaines-de-milliers-de-chiens-tues,51689.html

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Témoignages – Journal de la Réunion

Errance animale

Des dizaines de milliers de chiens tués

mercredi 31 août 2011 

L’année 2011 est une catastrophe en termes d’errance animale. C’est le constat fait par Denise Sula, présidente de la SPA (Société protectrice des animaux). Et ce, malgré les actions mises en place pour lutter contre l’errance animale. Dans une île où l’on estime qu’il y a 3 à 4 chiens par habitant, les différents acteurs de la lutte contre l’errance animale semblent dépassés par l’ampleur du phénomène d’abandon des animaux par leurs maîtres. En 2009, près de 11.000 chiens ont été euthanasiés et plus de 20.000 chiens ont été retrouvés écrasés sur la route. « C’est catastrophique », lance Denise Sula.

« L’année 2011 est pire que les autres », affirme la présidente d’association. En effet, pour Denise Sula, le constat est simple. « Nous sommes envahis par les chiens errants ». Pas de chiffre à l’appui mais une certitude, « les Réunionnais négligent de plus en plus leurs animaux », ce qui provoque la colère de la responsable de la SPA.

Jessyca Nagès responsable de SAPACA, la fourrière animale exerçant pour le compte de la Cinor, partage cette analyse. Son entreprise capture chaque année près de 2000 chiens par an. Dans l’Est, ce sont près de 1300 chiens qui sont capturés chaque année. Ce chiffre avoisine les 2800 dans l’Ouest. « 90% d’entre eux sont euthanasiés. Les 10% restants rejoindront le refuge animal de la SPA en quête d’un éventuel propriétaire », indique Jessyca Nagès. Une tendance inverse à la Métropole où seulement 10% des chiens sont euthanasiés.

Pourquoi cette tendance inversée ? La faute, selon les acteurs de la lutte contre les errances animales interrogés, à un manque d’implication des Réunionnais. « Il faut que les Réunionnais se responsabilisent. On ne prend pas un animal pour 3 mois ou 1 an pour l’abandonner ensuite », souligne Denise Sula, énervée. Une responsabilisation qui a du mal à se faire, à en croire Jessyca Nagès. « En 10 ans, les choses ont un tout petit peu évolué mais il y a encore du chemin à faire pour que le comportement des gens change », explique-t-elle.

Autre problème qui amène à l’euthanasie d’une grande majorité des chiens capturés, le manque de structure d’accueil. Le Nord et le Sud de l’île peuvent compter sur des refuges animaliers « mais ils sont bien trop petits pour accueillir toute la population », précise Denise Sula. Dans l’Est, des associations organisent l’accueil d’animaux mais il n’existe aucune véritable structure. Une carence qui sera palliée en 2013. La CIREST prévoit de construire un refuge animalier à La Plaine des Palmistes. Dans l’Ouest, il n’y a pas de refuge non plus. Un bâtiment devrait voir le jour en 2014. En attendant, « la SPA vient récupérer quelques animaux. Les autres sont euthanasiés », indique-t-on du côté du TCO.

Face à cette prolifération d’animaux errants, les communautés de communes tentent tant bien que mal de mettre en place des mesures. Elles proposent notamment à leurs administrés de faire stériliser et de faire tatouer gratuitement leurs animaux. Une mesure qui semble avoir un certain succès mais qui n’est destinée qu’aux personnes non imposables, ce qui ne satisfait pas Denise Sula. « Il faut lancer un plan de stérilisation massive des chiens », préconise-t-elle. « C’est le seul moyen de limiter le nombre d’animaux errants », insiste-t-elle, du moins jusqu’à ce que les comportements changent...

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaB (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 17:21

Nous venons de mettre en place un deuxième partenariat avec ActuAnimaux pour une de nos dernières pensionnaires. Il s'agit de Chouky, cette jeune chienne à l'attitude si étrange, le jour de son arrivée.

 

DSCN7268

 

Ce partenariat permettra le financement d'une large part des dépenses que l'AaaB fait et fera pour Chouky. Cela veut dire aussi que nous pourrons réaffecter la part initiale de notre budget dédié à Chouky, pour le bien-être d'autres animaux dans la détresse.

 

C'est pour nous l'occasion de souligner l'importance pour la défense de la cause animale, de démarches telles que celle d'ActuAnimaux. Si vous souhaitez mieux les connaître, n'hésitez pas et vistez leur site: http://actuanimaux.com/

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaB (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 17:00

Nous avons commencé en juin dernier, un partenariat avec le site  ActuAnimaux basé en France métropolitaine.

 

[Depuis quelques mois, le site internet ActuAnimaux propose de participer gratuitement au sauvetage d’animaux au passé souvent douloureux. Le principe est simple : c’est en cliquant sur les fiches des animaux à sauver que les internautes participent, sans débourser le moindre centime, à leur parrainage et à) leur sauvetage.]

 

Ce premier partenariat concernait Rocket, ce chien de chasse blessé par balle, actuellement en convalescence à l'AaaB (voir notre premier article sur Rocket ici).

 

Ce premier partenariat nous a permis d'entrer en contact avec de nombreux internautes francophones d'Europe, concernés par la misère animale. Ce fut aussi pour nous, l'occasion de documenter et expliciter la situation des animaux domestiques en Nouvelle Calédonie.

 

Nous reproduisons ici, le premier retour que nous fimes, en réponse aux nombreux commentaires reçus.

 

----------------------

Tout d’abord, nous avons été très touchés par les très nombreux retours et commentaires en réponse à la publication d’ActuAnimaux d’un de nos pensionnaires actuels : Rocket. Cela fait vraiment chaud au cœur de percevoir tant de soutien depuis l’Europe et pas seulement de France métropolitaine. Merci à vous toutes et vous tous !

Nous avons pris l’option de tenter de répondre aux diverses questions ou interrogations de manière globale, réfrénant l’envie de répondre à chaque message de façon personnalisée mais plus difficile à suivre (pour les autres personnes intéressées) et qui aurait inévitablement entrainé de nombreuses redites. Vous nous le pardonnerez !

Nous commencerons tout d’abord par préciser quelques points liés à la photo. Celle publiée par ActuAnimaux, a été prise plus de 17h après son retour de chez le vétérinaire, à l’association. Il n’y a donc ni effet morphinique ni volonté d’émouvoir en photographiant à vif une plaie dont on aurait enlevé le pansement ; cela serait d’ailleurs totalement contraire à notre déontologie. La plaie reste à l’air libre parce que c’est, malgré les apparences, la manière la plus efficace et rapide de guérir dans un tel cas, comme l’a d’ailleurs écrit Irène. Nous reviendrons plus en détail dans quelques lignes.


Une personne a mentionné une autre photo vue sur notre blog, que nous avons publié dès la prise en charge de Rocket. Cette autre photo révélait (partiellement) la blessure sale et infectée, avant le transfert au cabinet vétérinaire le plus proche, à soixante kilomètres de l’association. Depuis l’état de Rocket s’améliore progressivement de jour en jour.

Oui, nous avons de vrais vétérinaires en Nouvelle Calédonie, qui ont obtenu leur diplôme en France métropolitaine et dont la qualité est tout à fait équivalente à celle de leurs collègues métropolitains. Nous voulons d’ailleurs souligner la qualité du travail et du professionnalisme des vétérinaires qui travaillent avec et pour l’association.

La blessure de Rocket provient vraiment d’un accident de chasse, mais est la conséquence de l’usage (tout ce qu’il y a de plus honteux) de balles trafiquées qui font un trou de petite taille à l’entrée mais créent une ouverture béante en ressortant. L’omoplate gauche de Rocket n’a pas été « enlevée » par un acte de chirurgie mais complètement détruite par l’effet de la balle. En ressortant cette balle modifiée de façon volontaire, à détruit plusieurs dizaines de centimètres carrés de derme et une partie des chairs.
Arrêtons là ces descriptions crues, mais vous comprendrez, nous l’espérons, que vouloir refermer par suture une telle plaie ne nous semble pas très réaliste. Nous surveillons journellement la plaie de Rocket que nous désinfectons 3 fois par jour.


Une personne s’interroge sur le pourquoi d’une telle photo. C’est une très bonne question. Si la situation des animaux domestiques en Nouvelle Calédonie était à l’identique de celle en France métropolitaine, ce serait vouloir monter en épingle quelques cas isolés, parfois macabres de surcroît. Cela est en totale opposition avec notre démarche. Nous voulons par l’usage des photos, illustrer de manière explicite la réalité d’une situation très difficile, que d’aucun aurait tendance, trop vite, à ignorer voire à nier ; politique de l’autruche que nous pouvons combattre efficacement en apportant des preuves concrètes et réelles ; c’est un des buts de notre blog, qui vient en support à nos actions (http://aaab-nc.over-blog.com).


A propos de l’association AaaB : notre association est récente puisque créée en décembre 2010. Par contre c’est la formalisation au plan associatif d’une activité démarrée en Brousse, par la présidente, depuis de nombreuses années. Cette association est unique en Brousse, les rares associations existantes étant basées à Nouméa.

L’association a des locaux pour garder les animaux mais nous gérons un mode de fonctionnement différent des centres SPA. Les chiens présents à l’AaaB ne sont pas mis en cage par groupe de 2, mais vivent ensemble sur un grand terrain complètement clos avec un accès permanent à un grand garage (90m²) et une cabane de 30m². Ce n’est pas sans heurts, parfois mais nous essayons de gérer tout ce beau monde au mieux.


Pour l’AaaB, il est hors de question de « rejeter à la rue » un animal une fois qu’il a été soigné. Un animal que nous sortons de la misère, n’y retournera pas. Nous mettons beaucoup de soins à placer les animaux chez de nouveaux propriétaires, lesquels doivent signer un contrat « moral » avec l’association et que nous contrôlons encore de nombreuses semaines, voire plusieurs mois, plus tard.


A titre d’illustration, vous pourrez trouver à travers quelques articles de notre blog et un album photo, l’histoire de Titus, le chien tri-jambiste de l’AaaB. Nous l’avions découvert le 11 juin 2010 avec une patte très endommagée qui fut amputée. Titus coule des jours paisibles et ludiques à l’AaaB depuis son retour d’opération.


Si vous parcourez notre blog (pour les âmes sensibles, ne cliquez pas sur les photos pour les agrandir !), vous aurez un aperçu de la réalité de situation en Brousse calédonienne et une petite idée de l’ampleur de ce qu’il y a à faire ici. Ce que nous faisons actuellement serait à multiplier par 1.000 voire 10.000. Mais nous faisons quelque chose au lieu de fermer les yeux, et c’est déjà mieux que rien.


Petite association loi 1901, comme plusieurs l’ont écrit, nous avons très peu de moyens et toute aide même petite, sera la bienvenue et nous permettra d’aller plus loin !

Juste avant de terminer ce premier retour, nous voulons remercier Delphine pour son commentaire et compliment quand elle souligne notre « transparence dans l’information, qui correspond à la réalité de la protection animale ». Merci, c’est aussi un des buts que nous nous sommes fixés, que vous l’ayez aperçu, nous montre que nous sommes sur la bonne voie !

Merci à toutes et à tous de nous aider à travers ActuAnimaux ou par tout autre moyen plus direct.

Très cordialement, à très bientôt

L’équipe de l’AaaB

-----------------------------------------------------

 

Vous trouverez l'intégralité des retours des internautes d'ActuAnimaux sur cette page là !

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaB (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 22:58

Nous sommes (date de composition de cet article: 28 juin 2011) donc 26 semaines après le début de l'année. Voici un résumé partiel de nos opérations pour 2011:

 

35 stérilisations, plus de 33 opérations de soins

 

stérilisations: 19 chattes/chats

stérilisations: 16 chiennes/chiens

autres soins spécifiques: 11 chatons/chattes

autres soins spécifiques: 22 chiots/chiennes/chiens

euthanasie: 32 chiots (moins de 3 jours)

 

Si vous souhaitez plus de détails, visitez cette page.

 

Pour rappel

 

Chaque stérilisation implique le transport des animaux jusqu'au cabinet vétérinaire, la mise en observation post-opératoire de 24 heures et éventuellement un suivi de 10 jours si l'état de l'animal nécessite la prise d'antibiotiques.

 

Les opérations spécifiques de soins représentent selon les cas, du transport, un suivi médicamenteux de quelques jours si nécessaire voire un hébergement de plusieurs mois (état de malnutrition sévère, par exemple).

 

l'AaaB

 

 

Nous avons besoin de votre soutien

 

Ces actions sont réalisées grâce aux dons récoltés lors de nos collectes, ou des dons spontanés, et l'association remercie toutes les personnes qui contribuent à rendre cela possible !

 

Ces actions ne sont malheureusement à ce niveau là, qu'une part infime du besoin global de contrôle et d'amélioration des conditions de vie de ces populations animales sur le Territoire. L'AaaB est aujourd'hui limitée par ces contraintes financières.

 

Faites-nous connaître, diffusez autour de vous, nos actions, nos besoins. Chaque don, quelque soit son montant sera entièrement alloué à de nouvelles actions similaires.

 

Faites le savoir, faites un don:

 

- en numéraire: passez nous voir lors de nos collectes

- par chèque: à l'ordre de l'AaaB (SGCB code banque 18319, numéro de compte 86006219000)

- par virement bancaire: contactez nous (pour un RIB) au 47.12.66 ou à aaab.caledo@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Publication : AaaB (Nouvelle Calédonie) - dans Renseignements utiles
commenter cet article