Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FAIRE un DON

Présentation de l'AaaC

BLOG :  Association d'Assistance aux Animaux du Caillou (AaaC)

Association Néo-Calédonienne, nous oeuvrons pour: Améliorer les conditions de vie des animaux; Les maintenir dans l'habitat d’origine;Assister tout animal (selon nos m oyens); Contrôler la population animale; Placer-suivre les animaux pris en charge

Notre Page Facebook

L'AaaC est aussi très active à Nouméa, en particulier dans les squats.

En savoir plus ? visitez notre page FaceBook ici

6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 22:27

(Bouraké : à proximité de Boulouparis, Nouvelle-Calédonie)

On nous avait averti de chevaux laissés dans des conditions difficiles. Deux chevaux sont déjà morts pendant les 2 semaines précédentes. Ce sont des chevaux réformés...

 

Nous sommes allés voir...

CHEVAUX A BOURAKE
CHEVAUX A BOURAKE
CHEVAUX A BOURAKE
CHEVAUX A BOURAKE
CHEVAUX A BOURAKE
CHEVAUX A BOURAKE
CHEVAUX A BOURAKE
CHEVAUX A BOURAKE
CHEVAUX A BOURAKE
CHEVAUX A BOURAKE

10 chevaux sont en relative liberté dans une zone quasiment désertique, mis à part quelques bosquets d'arbustes rabougris cernés de cactus. Plus aucune trace d'herbe, même sèche, plus de pâturage, de la terre uniquement...

 

Un point d'eau leur permet de s'abreuver. Les 10 chevaux sont maigres ; ils ne mangent visiblement pas à leur faim. Aucune trace de nourriture au sol...

 

Nous avions eu plusieurs appels de personnes voulant apporter leur aide, pour les nourrir, voire les héberger chez eux pour qu'ils puissent paître...

L'AaaC a proposé au propriétaire soit de les placer ailleurs, soit d'aider à les nourrir quelques jours en attendant que ce dernier s'en occupe réellement...

Sa réponse fut un refus catégorique, il a même promis des coups de fusil si quelqu'un s'en approchait.

 

Un gendarme, appelé par l'AaaC, devait venir sur place, constater ; c'était le mercredi.

Pas de retour. Nous avons relancé la gendarmerie ; le gendarme s'est contenté d'un coup de fil au propriétaire, qui lui a affirmé qu'il allait les déplacer sur THIO où "l'herbe est plus verte". On ne sait pas quand, et surtout nous redoutons que ce soit un cache-misère, loin des yeux…

 

De toute évidence, le propriétaire néglige ces 10 chevaux restants ! Il refuse toute aide pour ‘’SES chevaux’’ !

En suite à nos constats, nous allons certainement déposer une plainte pour maltraitance.

Affaire à suivre donc.

Partager cet article

Repost0

commentaires

J. G. 15/01/2020 04:52

mais comment peut on laisser des chevaux mourir à petits feux comme ça ? et en plus, refuser l'aide offerte ?! il est vraiment inhumain ce propriétaire, il faut lui confisquer ses chevaux et les mettre à l'abri ! les autorités sont là pour ça !