Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FAIRE un DON

Présentation de l'AaaC

BLOG :  Association d'Assistance aux Animaux du Caillou (AaaC)

Association Néo-Calédonienne, nous oeuvrons pour: Améliorer les conditions de vie des animaux; Les maintenir dans l'habitat d’origine;Assister tout animal (selon nos m oyens); Contrôler la population animale; Placer-suivre les animaux pris en charge

Notre Page Facebook

L'AaaC est aussi très active à Nouméa, en particulier dans les squats.

En savoir plus ? visitez notre page FaceBook ici

11 novembre 2019 1 11 /11 /novembre /2019 18:03

Elle s’acharne sur l’AaaC

Par ressentiment, par bêtise, par racisme, par absence totale d’empathie vis-à-vis des animaux, parce qu’elle en a le pouvoir…

Elle s’appelle Jeanne DABOME

Elle habite Houaïlou

Elle est conseillère Municipale à la Mairie !

Quel est le contexte ?

L’association AaaC (assistance aux animaux du Caillou) a besoin de se financer du fait de la rareté des aides. Nous collectons divers objets, vêtements, que nous revendons lors de vide-greniers.

Depuis plus de 2 ans maintenant, nous organisons ces vide-greniers à Houaïlou, où se trouve le refuge de l’association. Les prix pratiqués, la diversité de nos offres ainsi que la qualité des produits bradés, grâce aux généreux donateurs qui soutiennent la cause animale, sont appréciés par la population locale.

Afin d’assurer cet évènement quelle que soit la météo, nous demandons le prêt d’une salle communale à la mairie (la salle NEDJA face à la mairie est dédiée aux évènement associatifs, expositions, repas communaux). Les vides greniers AaaC se faisaient le premier week-end tous les 2 mois, pour des raisons financières évidentes.

Premier couac

Au bout de plusieurs opérations, nous avons découvert que la réservation nous est interdite en début de mois, car 2 autres personnes (arrivés sur l’activité après nous) avaient réservé la salle TOUS les débuts de mois, à titre personnel, pour faire … des vide-greniers.

Leur demande avait été appuyée par Mme DABOME, élue de la commune de Houaïlou, sans concertation, ni information de la Mairie.

Le succès relatif de nos opérations est certainement générateur de jalousie, mais pas seulement.

Deuxième couac

Nous avions programmé un vide-grenier les 8 et 9 décembre 2018, à la fête du village.

Le jour J, à 8 heure du matin, la salle n’était plus disponible… Nous avons été violemment pris à partie par 2 employés de la mairie et obligés de le remettre au 15 décembre 2018.

Troisième couac

Nous avions réservé la salle communale 2 mois plus tôt pour faire notre vide-grenier les 26 et 27 octobre 2019. La réservation avait été validée par la mairie. (Nous avons le mail)

Deux jours avant, nous découvrons par hasard, que la salle n’est plus disponible le 26 octobre car le repas des anciens de la commune doit s’y dérouler.

La personne qui a géré cet évènement est Mme DABOME, qui a décidé de passer outre notre réservation, et qui a pris soin de ne pas informer de sa décision (Nous refuser la salle). De plus, le repas des anciens s’est déroulé ailleurs, la salle est restée totalement inoccupée, et notre vide-grenier avorté !

Quatrième fois – ce ne sont pas des couacs !

Nous avons alors demandé l’autorisation de disposer de la salle communale pour les 9 et 10 novembre 2019. La mairie nous l’a accordée. La logistique pour ce vide-grenier fût programmée (affiches, déplacement de matériels à vendre, préparation de repas et sandwiches).

La veille, 8 novembre, lorsque nous demandons les clés de la salle pour en disposer tôt le lendemain matin, on nous répond que la salle n’est plus libre. L’argument avancé est qu’il y a une exposition photos dans la salle et que celles-ci vont être endommagées ou volées par les gens qui vont venir fréquenter le Vide Grenier.

C’est une élue de la commune, Madame DABOME, qui l’a décidé et toute la Mairie PLIE, à priori…

Nous décommandons tout en urgence… A peine 2 heures après, nous apprenons que cette même salle est utilisée le vendredi 8 (veille du vide-grenier) pour faire un bingo jusqu’à 23 heure. Les joueuses du Bingo n’abîmeront pas les photos, elles !

Aux quelques employés municipaux qui ont souligné que la réservation avait été faite et accordée, et essayé de défendre l’AaaC, Madame DABOME a répondu : ‘’Si t’es pas content, tu peux aller chercher du travail ailleurs !’’.

Et là, ce que nous pressentions déjà depuis longtemps, s’est confirmé, on nous empêche DELIBEREMENT de faire nos vide-greniers, faisant ainsi du tort à l’association.

Et c’est le fait d’une seule personne, élue de la commune : Madame DABOME, épouse AGNIEL, 18e de liste pour une équipe de 26 conseillers.

Que cette élue puisse agir de la sorte et en dehors de son périmètre de responsabilité, nous laisse très interrogateurs quant au fonctionnement de l’équipe communale.

Monsieur le Maire, P. SAWA, que se passe-t-il dans votre équipe pour qu’une seule élue réussisse à engager la mairie dans des opérations de rétorsion personnelle contre une association de la commune ?

Et il y a pire encore !

Nous avons cherché à comprendre ce qui peut pousser cette personne a des comportements aussi bas et mesquins, en utilisant des moyens fournis par son mandat électoral, au détriment de toute éthique et de tout sens moral.

Il y a quelques années, Madame DABOME utilisait les services de l’association de Madame MOREAU, pour faire soigner ses chiens. Regardez le reportage réalisé en novembre 2011, pour la Fondation 30 Millions d’Amis.

On notera au passage que Madame DABOME ne fait pas soigner ses chiens parce que ‘’cela coûte de l’argent’’, mais qu’elle acceptait volontiers les services gratuits de l’association.

Pour les personnes ayant peu ou pas du tout les moyens de nourrir leurs animaux, l’association leur permet de s’approvisionner en croquettes à un prix symbolique, voire nul dans certains cas. Pour les personnes ayant quelques moyens, nous les leur mettons à disposition à prix coûtant.

Madame DABOME ep. AGNIEL s’est approvisionnée auprès de l’AaaC pendant 3 années ! Cela représente plus d’une tonne de croquettes achetée par Madame DABOME. Nous avons bien sûr, toutes les preuves comptables de cela.

En 2015, nous avons découvert que ces personnes tentaient systématiquement de récupérer des sacs gratuitement par l’intermédiaire d’amis qui bénéficiaient de croquettes gratuites.

Nous avons mis fin à cette escroquerie ; cela n’a visiblement pas plu.

Quatre ans plus tard, les chiens de cette dame, faméliques sont toujours aussi mal nourris …

Elle s'acharne sur l'AaaC ....

MAIS IL Y A ENCORE PLUS GRAVE

I - JT de la chaine TV CALEDONIA, 26 mars 2019

Un reportage parlait alors de l’arrêté de la Province Nord, imposant la fermeture du refuge de l’AaaC.

Une seule personne de la mairie de Houaïlou était interviewée :

« c'est suite à... y a eu une agression, un riverain qui était excédé par les aboiements des chiens et euh, bon ben il a pris son fusil et il a tiré... je ne sais pas sur combien de chiens, mais je sais qu'il a tiré sur des chiens et il l'a menacée et du coup elle est partie porter plainte et ça a conduit à ce qu'on appelle la province pour que ils viennent voir parce que ... là on a appris qu'il y avait une centaine de chiens et des chats aussi et les gens ils arrivent plus à dormir en fait, c'est pour la santé morale de tout le monde hein ! »

Des propos malhonnêtes et mensongers :

  • Le riverain en question est un xénophobe, qui nous agresse fréquemment depuis 10 ans, multirécidiviste au lourd casier et aux propos éloquents : « Enculés de blancs, c’est Kanaky ici, je vais te tuer avec tes clébards, sales blancs, sales bâtards, enculés de blancs de merde, fais ta valise… » 
  • Les tirs étaient à hauteur de poitrine (1.15m à 1.40m), largement au-dessus des chiens (50cm) ; ils étaient destinés à tuer !
  • C’est à cause de la plainte de la victime, Madame Moreau, qui a failli se faire tuer, que le maire dénonce l’AaaC à la province Nord.
  • Mme DABOME déclare apprendre qu’il y avait une centaine de chiens, alors qu’elle est venue pendant 3 ans acheter des croquettes pour ses chiens, AU REFUGE de l’AaaC !

C’est après beaucoup de recoupements et une enquête informelle auprès des sympathisants de l’AaaC (parce qu’il y en a) que nous avons découvert toute la noirceur d’âme de cette dame qui ose néanmoins parler de ‘’santé morale’’ !

II – La mairie dénonce le refuge à la Province Nord

Lorsque la Gendarmerie demande au Maire de Houaïlou de dénoncer l’existence du Refuge à Nédivin, qui pousse Monsieur le Maire à faire le courrier à la Province Nord ? Mme DABOME !

III – Location de terre clanique avortée

Lorsque la Province Nord a décrété la fermeture et « la disparition des chiens » du Refuge de l’AaaC, le gardien de la terre du clan BOEWA, est venu voir Diane et lui a proposé une location longue durée sur une terre clanique…

L’arrêté Provincial et le devenir des animaux de l’AaaC est donc discuté en Conseil Municipal à Houaïlou.

Ce jour-là, qui prend la parole avec véhémence et dissuade les membres du clan BOEWA de louer une parcelle de terre à l’AaaC ?  Mme DABOME !!!

 

IV - CQFD !

Chris – 11 novembre 2019

Partager cet article

Repost0

commentaires

CORYNNE 11/11/2019 10:44

C EST LAMENTABLE UN TEL COMPORTEMENT . ON AIMERAIT TELLEMENT VOUS AIDER . ET ON SE SENT TELLEMENT IMPUISSANT DEPUIS LA FRANCE .