Présentation de l'AaaC (ex AaaB)

  • : Association d'Assistance aux Animaux du Caillou (AaaC /ex AaaB)
  • : Association Néo-Calédonienne, nous oeuvrons pour: Améliorer les conditions de vie des animaux; Les maintenir dans l'habitat d’origine; Assister tout animal (selon nos moyens); Contrôler la population animale; Placer-suivre les animaux pris en charge
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Nos actions sur FaceBook

L'AaaC est aussi très active à Nouméa, en particulier dans les squats.

 

En savoir plus ? visitez notre page FaceBook ici

Notre campagne de stérilisation

Suivre l'activité de l'AaaC

  • Flux RSS des articles
Jeudi 17 avril 2014 4 17 /04 /Avr /2014 14:13

 

 

Février 2014

 

 

TotchiRed1.JPG
 TotchiRed2.JPG
 TotchiRed3.JPG

 

 

Totchi est mort après avoir lutté dix jours en soins intensifs, chez le vétérinaire pour survivre, pour vivre encore … Mais il est mort, son jeune cœur de 11 mois s’est quand même arrêté de battre…

 

Totchi, c’est moi qui lui ai donné ce nom… Parce qu’en fait Totchi était un chien de tribu sans nom, né d’une chienne non sociabilisée que je n’ai jamais pu approcher et que j’ai dû calmiveter  afin de l’amener chez un vétérinaire pour stérilisation.

 

Totchi a grandi dans les brousses en  marge de la tribu, se nourrissant de déchets trouvés dans les poubelles jusqu’à ce qu’il découvre de lui-même le point de nourrissage AaaC de sa tribu.

 

Totchi venait donc régulièrement manger des croquettes, je ne pouvais pas l’approcher, mais il manifestait de la joie en remuant la queue lorsque je lui parlais… mais un jour il a disparu pendant 10 jours…

 

Il est revenu avec deux  balles dans le corps et si maigre, que j’en ai pleuré en le voyant… J’ai dû lui aussi le calmiveter pour pouvoir l’approcher et l’amener chez le vétérinaire.

 

Voici son diagnostic :

« Blessé par plomb au niveau du côté gauche.

Un plomb a traversé le thorax en diagonal entrant côté gauche en arrière de la 10ème côte et s'est logé sous le bras droit.

L'image radio suggère une pleurésie suppurée à gauche et une péricardite.

L'animal est donc insuffisant cardio-respiratoire.

Deux autres plombs ont touchés l'animal à la cuisse gauche entraînant une fracture du fémur gauche.

Cette fracture ne peut pas être opérée tant que l'animal est insuffisant respiratoire. »

 

 

Totchi n’a jamais pu être opéré, il est mort dans son box chez le vétérinaire, lui qui avait survécu  à la douleur des impacts de plombs et avait trouvé la force et le courage de revenir vers la seule personne qui lui avait témoigné un peu de tendresse…

 

Il est mort parce qu’un abruti avait envie de s’amuser avec son fusil à plombs, ou parce que Totchi a peut-être  déchiré sa poubelle pour y manger quelques restes…

 

Ici en Brousse c’est normal de tirer sur un chien qui déchire un sac poubelle  à la recherche de nourriture, un chien qui a faim…

 

La barbarie est sans cesse présente et elle est toujours justifiée par la tradition ou la culture…

 

Je n’ai plus le temps d’écrire des articles sur le Blog, parce qu’il y a beaucoup trop de travail à faire sur le terrain, mais je tenais à vous faire connaitre Totchi, le chien sans  maître qui voulait simplement survivre….

 

 

Diane

 

 

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 8 février 2014 6 08 /02 /Fév /2014 00:40

Le site en ligne CLIC ANIMAUX nous apporte actuellement son soutien, une aide majeure ! pour que l'association puisse poursuivre ses actions et son combat pour la protection animale en Nouvelle Calédonie.

 

appel de Clic Animaux : suivez ce lien !

 

en savoir plus sur Clic Animaux, par ici !

 

Merci encore à toute l'équipe de Clic Animaux pour toutes ses aides de parrainage au fil des mois, et plus encore pour ce soutien exceptionnel !!

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 25 décembre 2013 3 25 /12 /Déc /2013 13:09

Ulysse-MartinRED1.JPG

 

Décembre 2013

 

 

Je l’ai rencontrée pour la première fois en 2007, à cette époque-là, avec mes deux maîtres, Stacy (ma sœur) et moi nous vivions dans un studio de 15m2 dans un quartier de Nouméa.

 

Elle venait d’acheter un grand terrain près de Nouméa avec une petite maison dessus, elle la proposait à la location, un tout petit loyer, contre l’entretien de la propriété : mes maitres étaient ravis pour nous, qu’elle ait acceptée. Et je crois, je sens,  qu’elle a accepté de louer à mes maîtres à cause de Stacy et moi.

 

Lorsque mes maîtres nous ont acheté Stacy et moi, ils avaient une villa de 300m2 et un jardin de 50 ares à Nouméa. Nous avons grandis là, tous les deux gâtés comme deux enfants. Et puis mon maître a fait faillite (il était chef d’entreprise dans le bâtiment) et nous avons finis dans ce studio du quartier Latin, tous les quatre. Nous étions tristes de ne voir que du béton partout, pas un seul brin d’herbe, mais nos maitres nous adoraient et nous promenaient le plus souvent possible.

 

Nous avons alors emménagé sur la propriété de la dame, c’était grand, calme avec de la forêt partout, nous gardions la propriété quand nos maîtres partaient travailler à Nouméa. Nous ne roulions pas sur l’or mais nous étions heureux tous les quatre.

Et puis notre maîtresse est tombée malade : cancer : d’abord les intestins, le colon, puis la vessie… Et puis généralisé… Les chirurgiens l’ont découpée petit à petit au fur et à mesure qu’elle s’affaiblissait de chimiothérapies en chimiothérapies.

 

Notre maître a dû s’arrêter de travailler, pour veiller sur elle et l’amener régulièrement à l’hôpital, et quand elle est morte, il y a trois ans, il s’est retrouvé sans emploi, à force de se rendre disponible pour aller la faire soigner.

 

Il a cherché de nouveau un emploi, mais il ne voulait pas s’éloigner de Nouméa à cause de nous, il a cherché, cherché, mais n’a jamais retrouvé d’emploi, les employeurs disaient qu’il était trop vieux… Il a arrêté de payer le loyer à la dame, mais elle n’a rien dit et rien fait, nous sommes restés sur sa propriété.

 

Il y a deux mois,  Stacy a été sabrée par un individu qui traînait sur la propriété, notre maitre a dû l’amener en urgence chez le vétérinaire ; la facture s’est élevée à  60 000 Fr Cfp (505 €). Notre maître s’est engagé à en payer une petite partie tous les mois. (Il fait des petits boulots à droite et à gauche, cela nous permet à tous les trois de manger)

 

 

 

Et puis là, début décembre, j’ai ma prostate qui s’est mise à enfler, le vétérinaire a encore facturé 10 000 Cfp (85 €) pour une visite, une radio et des anti-inflammatoires, à mon maître qui n’a pas non plus, pu régler la facture.

 

La dame est passée par hasard, une semaine plus tard, c’était seulement la troisième fois que je la voyais de ma vie, mais  je l’ai reconnue à son odeur, elle m’a caressée et m’a regardé faire pipi, elle a dit à mon maître que j’avais un problème. Il lui a alors raconté mon histoire de prostate, qu’il fallait  m’opérer mais qu’il n’en avait  pas les moyens.

 

Elle lui a alors dit que l’Assoc avait un gros déficit, mais qu’on ne pouvait pas me laisser souffrir, alors l’Assoc allait prendre en charge l’opération. On m’opère dans deux jours, je croise les pattes…

 


Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mercredi 25 décembre 2013 3 25 /12 /Déc /2013 11:12

 

Juillet 2013

 

 

 

Notre bénévole nous appelle d’un village de brousse, son mari a trouvé une chienne au dépotoir, elle ne peut plus se servir de ses pattes arrières, elle a sans doute été accidentée.  Ses maîtres l’ont donc abandonnée à la déchèterie du village… Sachant que la chienne allait mourir rapidement de soif et de faim puisque qu’elle ne pouvait plus marcher et qu’il n’y avait pas de rivière à proximité.

 

Nous décidons de l’amener chez le vétérinaire pour l’endormir pour toujours,  et puis, en la voyant ainsi, si belle, avec dans les yeux, encore une telle confiance en les humains, ce regard…

 

Diagnostique du vétérinaire : Mandarine a les nerfs coincés, mais ils sont encore intacts …

 

On lui donne un traitement, mais elle n’a jamais remarché de nouveau. D’après sa famille d’accueil, elle ne souffre pas, vit sa vie dans son petit coin et se déplace en se hissant sur ses pattes avants… Elle a l’air heureuse comme cela !

 

Si cela existait ici, en Nouvelle Calédonie, nous lui aurions acheté un petit chariot pour chien paraplégique, mais il n’y en a pas ici…

 

Mandarine est retournée chez le vétérinaire deux mois plus tard, car à force de se traîner sur ses pattes arrières, elle avait des plaies, des escarres, mais celles-ci sont soignées régulièrement… Et Mandarine continue à vivre sa petite vie tranquille chez sa FA… Qui veut vraiment la garder !

 

 

 

Mandarine-ArianeFisher3Red2.JPG  Mandarine-ArianeFisherRed1.JPG

 

 

 


 

Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mercredi 25 décembre 2013 3 25 /12 /Déc /2013 11:03

 

Aout 2013

 

 

 

Minie : était un Minimoys, elle est née et a grandi à l’AaaC, elle sait pertinemment que si elle sort du jardin des chats, elle est en danger…

C’est pourtant ce qu’elle a fait un beau matin, sans doute tentée par l’appel de la brousse.

 

Les chats ont normalement une passerelle qui va du jardin des chats et qui passe au-dessus de l’enclot des chiens pour les mener dans les brousses alentours. Mais les chats savent aussi, que dans les brousses alentours rôdent les chiens de la tribu. La passerelle a  peut-être été ébranlée par les chiens ?

 

Toujours est-il que Minie est donc revenue un beau matin avec la cuisse transpercée de part et part, par un croc de chien. Elle n’a pas attendue, elle est de suite venue chercher du secours, elle est bien sociabilisée et très à l’aise avec les humains.

 

Nous la transférons chez le vétérinaire, elle est aussitôt soignée….

Elle s’en est remise, et nous gageons qu’elle est bien plus prudente maintenant….

 

 

 

MinieRed1.JPG  

 

 

 

 


Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés